• lalaguero

Rétrospective : les stations d'accueil qui transforment (à peu près) le smartphone en PC



Depuis 2011, nombre d'entreprises, parmi les plus importants constructeurs et opérateurs, ont proposé d'étendre les capacités du smartphone pour en faire l'unité centrale de stations d'accueil au format laptop ou hybride (tablette+clavier).

Je vous propose une brève rétrospective des innovations qui sont allées dans ce sens.

2011/01 : Motorola lance son smartphone Atrix et y associe le Lapdock.

Trop en avance sur son temps, pas assez puissant, fonctionnant avec un Android peu mature, un système Linux affiché sur l'écran du Lapdock, un écosystème applicatif Linux peu en phase avec le grand public. Le Lapdock ne connaîtra pas un vif succès et passera à la trappe lors du rachat de Motorola par Google cette même année.

2011/09 : Korea Telecom (KT) présente quelques prototypes dont le Spider Laptop, une déclinaison du Lapdock, et l'enrichit de nouvelles stations d'accueil pour smartphone : tablette et gamepad dans lesquels le smartphone vient s’enchâsser.

Suite à discussion avec KT au CES 2015, le projet a bel et bien été abandonné et les équipes qui travaillaient sur ce projet ont été dissoutes. À Séoul, en 2014, aucun magasin vendant des smartphones ni aucune agence KT ne se souvenait de ce projet.

Reste une page web présentant le Spider Laptop chez Olleh ainsi qu'un article sur le blog de KT.

2012/08 : Asus présente le Padfone au CES puis à l'IFA. Ici, le smartphone disparaît de la vue puisqu'il se range dans un coffret à l'arrière de l'écran/tablette. Un clavier détachable peut être ajouté à l'écran pour finalement transformer le smartphone en laptop. Aucun travail n'est fait sur l'IHM qui reste la même qu'une tablette Android.

Asus lance une seconde version de son concept en 2013 : le Padfone infinity. Puis l'améliore une nouvelle fois en 2014. Cette fois, le smartphone s’enchâsse directement au dos de l'écran/tablette. Une nouvelle version du Padfone, mini, sort fin 2014, avec une tablette 7 pouces.

2013/08 : Ubuntu teste le marché via la plateforme Indiegogo avec son smartphone Ubuntu Edge, je cite "the next generation of personal computing: smartphone and desktop PC in one state-of-the-art device". Le seuil de financement, élevé, ne sera pas atteint. Ubuntu poursuivra toutefois le développement pour finalement équiper certains smartphones BQ et Meizu.

2013/09 : Acer présente son prototype à l'IFA : l'Acer Extend qui n'est autre qu'un nouveau Lapdock. La connectivité est filaire (MHL). Acer ne propose pas d'interface utilisateur plus enrichie que celle que l'on connaît déjà sur les tablettes Android, malheureusement peu ergonomique pour un usage PC. L'Acer Extend restera à l'état de prototype.

2014/02 : Alcatel OneTouch (AOT) présente un prototype similaire au Lapdock mais sans fil : le smartbook. Ce projet ne verra finalement pas le jour. AOT misera sur une tablette familiale géante 17 pouces : la Xess.

2015/10 : Microsoft annonce Windows 10 Continuum, l'OS unique pour l'ensemble de ses appareils : PC, tablette ET smartphone. Bon.. il ne sera pas vraiment unique puisque le Windows 10 qui sera installé sur les tablettes et smartphones sera limité aux applications universelles, c.a.d. celles que l'on peut charger sur le Windows Store. En gros, les applications qui fonctionnent sur tablette et smartphone. Très belle idée de faire ainsi converger les différentes versions d'OS pour ne plus en avoir qu'un mais il aurait fallu aller jusqu'au bout.

Pour accompagner Windows 10 Continuum, Microsoft propose sa station d'accueil : le Display Dock. Point de Lapdock ou équivalent pour Microsoft.

Sur le papier, je dirais que ce sont pourtant Microsoft et Ubuntu qui font la plus belle promesse : un seul OS, un seul appareil, pour tout faire, ou presque. Mais c'est sans compter les pertes de marchés effroyables de Microsoft dans le mobile. A ce jour, moins de 0,6 % des smartphones vendus tournent sous Windows 10. Ceci malgré des outils de qualité mis à disposition des développeurs. Un cercle vicieux pour Microsoft comme pour Ubuntu qui auront bien du mal à décoller.

2016/?? HP suit Microsoft et propose un smartphone surpuissant, le Elite X3, qu'il accompagne d'une station d'accueil et d'un "Lap Dock" : le Mobile Extender. Le smartphone devrait sortir sous peu. Rien n'est encore indiqué en ce qui concerne le Mobile Extender.

--

Certains projets connaissent le succès sur les plateformes de Crowdfunding :

Le NexDock a rencontré son public sur Indiegogo à hauteur de 360 k$. Il fonctionne en filaire, comme la plupart des "Lap Dock". Le NexDock est compatible avec les smartphones disposant d'une interface MHL ou Displayport.

Le Superbook d'Andromium a levé près de 3 M$ sur Kickstarter. Il fonctionne aussi en filaire mais réussit l'exploit d'être compatible avec une grande majorité de smartphones. Pour ce faire, le flux vidéo est porté par l'USB OTG et la technologie développée par DisplayLink, qui, embarquée dans le Superbook, permet de se contenter d'un connecteur USB plutôt que HDMI. En effet, les interfaces MHL et DisplayPort sont de moins en moins présentes dans les smartphones, même haut de gamme.

--

Cela fait déjà 5 ans d'essais et de prototypes. Se pourrait-il que l'année prochaine soit celle qui verra enfin le smartphone devenir l'unité centrale de tous nos écrans ? Imaginons un instant pouvoir connecter son smartphone à n'importe quel écran : une télévision, un moniteur, un tableau de bord de voiture, une table connectée, des écrans/tablettes mis à disposition dans les salles d'attente ou dans de nouveaux espaces publics tels que les imagine la SNCF avec les Work&Station.

Un seul processeur par personne. Une multitude d'écrans. Une infinité d'usages.

#stationdaccueil #dockstation #dock #lapdock #continuum

2 vues

© 2020 by AUXENS

  • AUXENS
  • AUXENS
  • AUXENS
  • OXI by auxens