© 2020 by AUXENS

  • AUXENS
  • AUXENS
  • AUXENS
  • OXI by auxens
  • lalaguero

Le smartphone deviendra-t-il le PC de tout un chacun ?



Transformer son smartphone en ordinateur est un marché qui émerge. Des fabricants de smartphones, mais aussi des startups, s’y sont penchés ces dernières années. Et pour cause, les indicateurs sont au vert. Les ventes de smartphones connaissent une croissance continue, atteignant près de 1,5 milliards d’unités en 2016. Au contraire, le PC est sur le déclin. De la même manière, Android est, pour la première fois, le premier OS devant Windows en termes de connexions…

Transformer son smartphone en PC et en exploiter toutes les capacités pour répondre à de nouveaux usages, tel est le challenge qui se profile. En connectant un smartphone à un clavier et à un écran, cela devient possible. Des solutions, comme Oxi, permettent désormais d’adapter Android à un usage PC. Comme ordinateur d’appoint, en déplacement, en remplacement d’un ordinateur portable ou pour réaliser des tâches bureautiques, le smartphone est en passe de remplacer l’ordinateur personnel.

Le smartphone : terminal de référence pour les pays émergents et les « millenials »

Les ventes de PC, en chute depuis des années, confirment cette tendance. Le smartphone est devenu un « must have », contrairement au PC, comme le confirme une étude des cabinets Gartner et IDC. Or, ce constat est d’autant plus vrai dans les pays émergents comme l’Inde, les pays du Moyen-Orient ou d’Afrique, où le smartphone centralise déjà tous les usages : de l’accès à Internet, en passant par les paiements bancaires… Selon Statista, les livraisons de smartphones dans ces régions du monde sont en constante évolution, atteignant 165,5 milliards d’unités. A contrario, le taux de pénétration du PC par habitant ne représentait plus que 7% en 2015. Le PC n’est pas dans les usages de ces populations, contrairement au smartphone. C’est aussi le cas pour les « millenials », qui n’ont pas (ou peu) connu le PC et son OS, Windows… En France, 95% des 18-24 ans possèdent, en revanche, un smartphone selon l’Insee. Une étude Kantar-TNS révèle que ces derniers passent l’équivalent d’une journée par semaine sur leur smartphone : une manne pour Android…

Pour ces jeunes générations comme pour les populations des pays dits émergents, habituées au tactile et aux petits écrans, le smartphone semble se suffire à lui-même. Néanmoins, en le connectant aux différents écrans et surfaces, ce device pourrait devenir l’unique ordinateur dont ils ont besoin. Les acteurs présents sur ce nouveau marché ont de quoi séduire ces consommateurs rompus au smartphone avec leurs interfaces permettant deux usages en un…Grâce une interface utilisateur comme le propose Oxi, Android pourrait ainsi devenir un OS bureautique permettant à ces usagers n’ayant jamais connu Windows de franchir le pas en douceur, sans changer d’OS et en utilisant in fine leur smartphone tel un ordinateur.

Windows et Android : des trajectoires globales de croissance aux antipodes…

La fulgurante démocratisation du smartphone, qui devance désormais le PC sur bien des usages, et notamment en matière de connexion à Internet, a modifié les rapports de force entre les différents OS. D’ailleurs, le déclin de Windows s’explique autant par la chute des Windows Phone (moins de 1% des terminaux livrés dans le monde) que par la baisse constante des ventes de PC depuis 2012 selon une étude Gartner…D’après StatCounter, cabinet indépendant, Windows et Android adoptent des trajectoires inverses. Alors que le premier subit un déclin régulier depuis 5 ans, le second connaît une ascension spectaculaire. En 2012, Android représentait seulement 2,2% des connexions tous terminaux confondus. Mais, au 1er trimestre, 2017 37,93% des appareils en ligne étaient connectés sous Android. Ce dernier dépasse tout juste Windows (37,91%) pour la première fois ! L’explosion d’Android dans des pays comme l’Inde, où il prend 61,78% de parts de marché (52,15% en Asie) explique en partie la fulgurante ascension de cet OS à l’échelle mondiale…En termes d’usage mobile, Gartner affirme, de son côté, que 86,2% des smartphones dans le monde étaient sous Android en 2016, soit 9 smartphones sur 10 ! Même la marque à la pomme croquée – en recul pour la première fois en 10 ans – ne peut rivaliser. La plateforme iOS équiperait, elle, « seulement » 14,7% des smartphones livrés dans le monde.

Mais un marché français encore acquis à Windows

Néanmoins, il semble que la France demeure (encore) un pays privilégié pour Windows. Si cet OS est à la traîne sur le marché du smartphone (2,01% contre 61,64% pour Android) selon Statcounter, il domine toujours le marché du PC (78,3% en France contre 18,86% pour Apple ; Android est, lui, encore absent de ce marché). Au global, et aussi surprenant que cela puisse paraître, Windows reste ainsi le premier OS en termes de parts de marché en France (52,28%) suivi par Android.

Grâce au smartphone transformé en PC, Android devrait cependant gagner de plus en plus de terrain, tous terminaux confondus, aux dépens de Windows qui devrait continuer à subir la baisse des ventes de PC dans les années à venir. Gageons que ce phénomène sera boosté par l’addiction toujours plus grande des consommateurs aux smartphones, notamment chez les jeunes générations…

#Smartphone #PC #OXI

1 view